Par le Figaro.fr


Neuf mois après son entrée en vigueur, les taux d’imposition vont être automatiquement recalculés. Un autre réajustement aura lieu en janvier 2020 pour prendre en compte les baisses d’impôts promises par le gouvernement.

Nouvelle étape pour le prélèvement à la source. En vigueur depuis le 1er janvier, le nouveau mode d’imposition continue à se mettre en place. Ainsi, au cours du mois de septembre, les taux de prélèvement seront actualisés, selon les revenus exceptionnels de 2018, en fonction de la déclaration du printemps dernier. Cela se fera en début de mois pour les pensions de retraite versées début septembre et en fin de mois pour les salaires. L’année 2018 étant une année blanche (les revenus réguliers d’une année sur l’autre ne sont pas imposés), seuls les revenus exceptionnels de l’an passé seront pris en compte.

Par conséquent, il n’est pas exclu que votre taux soit modifié, à moins que vos revenus imposables ou votre situation n’aient pas changé ces deux dernières années. Tout se fera automatiquement, avec les informations collectées précédemment et notamment en mai: il n’y aura donc aucune démarche à faire. Le nouveau taux apparaîtra ensuite sur votre prochaine fiche de paie et sera appliqué de septembre à août 2020, avant une nouvelle mise à jour dans un an et ce tous les ans à cette date.

Il est conseillé de vérifier ce nouveau taux, à côté de la ligne «impôt sur le revenu prélevé à la source». Il doit être identique à celui affiché sur l’avis d’imposition. Dans le cas contraire, il faut se rendre sur le site impots.gouv.fr pour suivre l’évolution des démarches. Un autre changement de cette nature surviendra le 1er janvier 2020. Cette fois, les taux seront rafraîchis pour prendre en compte la baisse d’impôts sur le revenu de cinq milliards d’euros, promise par le président de la République en avril dernier.