Par Karl Lorand 01/01/2020 – 00:00 • Mis à jour le 17/03/2020 – 07:00


L’avancée du covid-19 a conduit le gouvernement a fortement limiter les déplacements de la population. Des exceptions sont néanmoins prévues par le décret d’application. Toutefois, des justificatifs seront exigés par les 100 000 policiers et gendarmes déployés pour s’assurer du respect de ces mesures.

Le décret n° 2020-260 du 16 mars 2020 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus covid-19 a été publié au journal officiel.

Le texte interdit jusqu’au 31 mars 2020 le déplacement de toute personne hors de son domicile. Le gouvernement prévoit les exceptions suivantes :

  • Trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d’être différés ;
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées par arrêté du ministre chargé de la santé pris sur le fondement des dispositions de l’article L. 3131-1 du code de la santé publique ;
  •  Déplacements pour motif de santé ;
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables ou pour la garde d’enfants ;
  • Déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.

Ces exceptions doivent néanmoins être justifiées par des documents. Les professionnels sont notamment appelé à se munir d’une carte professionnel ou d’un document de votre employeur.

Par ailleurs, le gouvernement a mis à disposition un modèle d’attestation sur l’honneur pour justifier vos déplacement. Un document à récupérer au bas de cet article.

Les contrevenants risquent une amende allant de 38 à 135 euros.